• Pour payer par paypal, simplement vous rendre ici : Vaillant Chevalier 
  • Pour faire un chèque, imprimez le document, remplissez les informations sur la dernière page et envoyez le document et le chèque au nom de Hélène Boissonneault par la poste à l'adresse indiquée à la dernière page sous Grandir En Sécurité.  

Pour télécharger le document, simplement cliquez sur le bouton ci-bas.
particulier_form.pdf
File Size: 1556 kb
File Type: pdf
Download File

 
 
Picture
Hier, le mardi 15 novembre 2011, se tenait la conférence de presse de Grandir En Sécurité.  L'outil est officiellement lancé... mais je vous assure, personne de blessé.  Voilà ce qu'en disent les médias :CyberpresseEstrie plus

Ckoi, Radio-Canada et  V étaient aussi la partie.  Les liens menant à leurs reportage seront en ligne sous peu.

Merci aux personnes présentes, merci à vous tous d'y croire.

 
 
Pendant plus d’un demi-siècle, Raymond Bilodeau, un homme aujourd’hui âgé de 83 ans, a fait naître de nombreuses victimes, au gré de ses fantaisies sexuelles.

C’est ce qu’il a été possible d’apprendre, lundi, lors de l’enquête sur remise en liberté de l’octogénaire qui est accusé de viol, d’attentat à la pudeur, de grossière indécence, d’attouchements, d’incitation à des contacts sexuels, d’exhibitionnisme et de voies de fait à l’endroit de six personnes.

Le juge Jean-Louis Lemay a pris la décision de remettre l’accusé en liberté, avec des conditions très sévères, malgré le témoignage de l’enquêteuse au dossier, qui est venue raconter à la Cour les gestes qui auraient été posés à l’endroit des victimes et malgré la plaidoirie de la procureure aux poursuites criminelles et pénales, Me Nathalie Leroux, qui a fait valoir que « des voisins de l’accusé » avaient soulevé de nombreuses inquiétudes concernant la libération conditionnelle de Bilodeau puisqu’il habitait près d’une école et que de nombreux enfants se trouvaient dans le quartier.


Le port du casque lors de la pratique d'un sport, c'est important ?

 
 
Le 5 novembre, journée d'identification des enfants :
http://www.enfant-retourquebec.ca/uploads/events_more_info_20111004105506_0.pdf

N'oubliez pas la conférence de presse de Grandir En Sécurité le 15 novemrbe.  Infos
Picture
Une histoire pour cette finde semaine :  Le ballon 

 
 
lejournaldequebec.canoe.ca

Un individu de 63 ans de Matane a écopé d'une peine de 30 mois de pénitencier pour agression sexuelle sur une victime d'âge mineur.

Raymond-Marie Marceau ira réfléchir dans un établissement fédéral pour deux ans et demi. Ce dernier faisait face à trois chefs d'accusation d'incitation, de contact et d'agression sexuelle à l'endroit d'une seule victime. Sans aucun antécédent judiciaire, il purgera une peine de juridiction fédérale.

Il avait été arrêté en 2010 avant de plaider coupable à l'accusation la plus grave, le 27 avril 2011. La poursuite exigeait trois ans de pénitencier, tandis que la défense demandait une peine de 18 mois de prison
. Les proches de la victime ont mentionné qu'ils étaient satisfaits de la sentence.


Et vous êtes-vous satisfait de cette sentence ?
 
 
Vous pensiez que ls maladies étaient le premier tueur d'enfants ? Et bien non, voici quelques exemples de blessures qui chaque année tuent nos enfants
  • Chutes
  • Brûlures
  • Noyades
  • Asphyxies
  • Intoxications
  • Sécurité routière

Heureusement, 80% de ces accidents auraient pu être évitées alors pour cesser de SUPPOSER que vos enfants sauraient reconnaître le danger et vraiment LE SAVOIR, vérifiez-le grâce aux aventures de Sima le chien. C'est important. Car personne n'est vraiment à l'abri des accidents mais si on pouvait en éviter le plus possible ce serait vraiment merveilleux.